Metronomy à la Cigale

Sorti il y a à peine 1 mois, The English Riviera, le nouvel album de Metronomy enchante à la fois les critiques et le public. Bien que très différent de leurs précédents opus, cet album est promis à un grand succès. Mercredi soir, leur tournée française faisait escale à la Cigale. Un concert sold-out depuis des mois auquel 2muchPoney a eu la chance d’assister.

19h30, la fille d’attente n’en finie plus devant la salle de Pigalle, on prend alors conscience de l’événement qui aura lieu ce soir. Cela faisait 3 ans que le groupe n’était pas revenu dans ce lieu mythique, l’attente était immense et le résultat largement au rendez-vous.

Alors que la Cigale se remplit petit à petit, Django Django entre sur scène pour une première partie des plus réussie. Si on s’inquiète un peu de leur style vestimentaire, plutôt décalé, on est immédiatement rassuré dès les premiers accords. Ils délivrent une performance très prometteuse à mi chemin entre pop, éléctro et indie-rock. Notez-le ! Un groupe dont on entendra sans doute très vite reparler.

On sent que le public n’attend qu’une chose: la venue de Joseph Mount et sa bande. La Cigale est à présent pleine à craquer et on sent que la pression monte petit à petit. Metronomy fait son entrée sur scène sous un tonnerre d’applaudissements et de cris en tout genre. A ce moment là, on comprend que cette soirée sera grande et le public survolté.

Le concert s’ouvre comme l’album: par des cris de mouettes et le bruissement de vagues. « We broke Free » commence alors provoquant l’engouement de la foule.

Image de prévisualisation YouTube

On est un peu déçu à la vue de la scène sans décors particuliers. Si l’on aurait bien vu une « English Riviera » en arrière plans, on reste un peu sur notre faim devant cette scène si peu élaborée… Fort heureusement, le jeu de lumières très original commandé par Oscar Cash nous fait vite oublier cette petite déception. Et au contraire, grâce à ces petites lumières sur les torses des membres du groupe -leur donnant un petit côté Iron Man-, une atmosphère très particulière est ainsi créée.

Metronomy semble proche de son public, le remerciant à maintes reprises d’être présents. Ils prennent souvent à parti le public pour raconter des anecdotes comme cette histoire assez sympa où Joseph Mount explique que R-Kelly danse à chaque fois qu’il entend « The Bay ». Un peu comme nous en fait!

Image de prévisualisation YouTube

Si le début du concert est marqué par l’abondance des titres présents sur The English Riviera, Metronomy nous fait le plaisir de jouer de nombreux morceaux plus anciens, et notamment « You could easily have me » un de leur tout premier titre qui sonne résolument plus rock. Le public de connaisseurs apprécie et ne se contient plus. C’est l »hystérie totale, les premiers slams apparaissent, certains s’aventurent à monter sur scène, d’autres se contentent de danser et de chanter en cœur.

A partir de là l’intensité ne retombera plus. Le public est hystérique, déchainé et les premières notes de « Heart Breaker » n’arrangeront pas les choses. On sent que Metronomy a la volonté de faire de ce concert un moment unique, beaucoup plus dansant et violent que ce qu’on aurait pu penser. D’ailleurs ils n’hésitent pas à laisser de côté leurs titres plus doux au profit de leurs titres les plus énergiques et qui ont fait ou feront leur succès. Tout comme le démontre « Back To The Motorway ».

Image de prévisualisation YouTube

C’est dans une folie totale, que Metronomy entame « She Wants », le premier single de leur nouvel album. Le public connait déjà par cœur. Il en sera de même pour « The Look », pour nous la plus belle chanson de l’album qui marque alors l’apogée du concert.

Image de prévisualisation YouTube

Image de prévisualisation YouTube

Le pression ne retombe pas à l’entente des premières notes de « A Thing for me » formidable tube. Une véritable machine à danser.

Image de prévisualisation YouTube

Après 1heure de concert passée très vite, Metronomy quitte la scène. Même si on doute qu’ils n’en resteront pas là, le public en demande encore et très fort.

Ils reviendront jouer un de leur plus gros succès : « Radio Ladio ». C’est la folie totale, même la sécurité semble un peu prise de court. Le public donne tout ce qu’il a pour ces derniers instants.

Image de prévisualisation YouTube

Surpris mais très heureux de leur accueil qui leur ai fait, ils décideront alors de venir encore une fois afin d’improviser un dernier rappel avec « On the Motorway ».

Malgré les relances du public ils ne reviendront pas et c’est le sourire aux lèvres que les gens repartiront. Un concert qui aura marqué les esprits à coût sûr, d’autant qu’à la vue de The English Riviera on ne s’attendait pas à une prestation aussi électrique. On ressort avec une seule envie les revoir très rapidement sur scène !

Si Metronomy avait déjà ravi le titre de meilleur album de ce début d’année, pour nous ils décrochent aussi le titre de meilleur concert de 2011 pour le moment. Un live que nous nous sommes pas prêt d’oublier. Merci Metronomy et revenez vite !

Tracklist:

We broke free
Love underlined
Back on the motorway
Holiday
She Wants
Heart Breaker
The Bay
You could easily have me
My heart rate rapid
Corinne
What do I do now
Thing for me
The look
On dancefloors

Some written
Radio Ladio

On the Motorway

M & A

Metronomy à la Cigale

Share This:

2MuchPoney


NOUS CONTACTER

Pour toute demande ou proposition
de partenariats, vous pouvez nous contacter
à 2muchponey@gmail.com

Conçu sous Wordpress, hebergé chez OVH.