Vice Versa

Dans la famille Pixar, on demande le meilleur. Ne nous parlez pas des franchises que le studio recycle continuellement mais pensez aux chefs d’oeuvre qui y sont nés. Ratatouille, Monstres & Cie, Là Haut… Vous y êtes ? Ces bijoux d’originalité et d’intelligence ont désormais un petit frère : Vice Versa.

 

VICE

 

Depuis qu’on connait le sujet du film, on est fans ! Imaginez un monde dans lequel dans notre petite tête, vivent des créatures qui régissent nos humeurs. Là haut, dans leur base secrète, c’est le contrôle des émotions. Joie, Peur, Tristesse, Dégout et Colère y siègent H 24 pour s’assurer qu’en bas on ne fasse pas trop de bêtises. Ici c’est Riley qu’on va suivre aussi bien du point de vue des émotions que de son point de vue à elle. Riley est une petite fille aimée et toute gaie jusqu’à ce que ses parents lui annoncent un déménagement à San Francisco. Un monde qui s’écroule pour cette jeune fille qui arrive à la période la plus difficile émotionnellement de sa vie : l’adolescence.

 

C’est d’abord visuellement qu’on aura été complètement enchantés. Les créateurs se sont donnés à coeur joie pour donner de la vie au monde des émotions. Là haut, tout est coloré, tout est merveilleusement assemblé pour qu’on ait cette impression hallucinante d’être parti très très loin vers un nouveau monde. Les couleurs pop, les personnages rencontrés, les sous-mondes qu’on va découvrir, tout y est génialement attirant. On se croirait en plein milieu d’une fête foraine qui cache mille secrets au mettre carré. Oui car Vice Versa ne manque pas d’idées. Il ne se passe pas une minute sans qu’une nouvelle idée pointe le bout de son nez. Et ne croyez pas qu’ils ont choisi la quantité à la qualité parce que toutes y sont absolument divines. On ne se rappelle pas d’avoir vu un film aussi original et créatif au cinéma !

 

INSIDE OUT

 

Si les petits adoreront le côté pop et rigolo du film, les grands y verront en plus un film extrêmement intelligent sur le fait de grandir. Thème si cher à Pixar (rappelez-vous Toys Story 3), le questionnement sur le passage à l’âge adulte est magnifique d’humilité et d’intelligence. La perte de l’innocence, le détachement du cocon familial… tout y est ici. Sans abus, sans excès, juste une réalité si bien montrée qui n’a nul besoin d’artifices. Si les larmes ne seront pas sorties (Vice Versa ayant cette faculté de jongler avec vos émotions pendant 1h40) on aura eu la gorge sèche à de nombreux moments. Passant du rire aux larmes avec plus d’aisance qu’un funambule entre deux immeubles, Vice Versa fait partie de ces films à part régit par un mystère indéfrichable qui hante les plus grands films de notre époque.

 

Que vous dire d’autre à part que Vice Versa se révèle aussi être un somptueux film d’aventure dans lequel chaque seconde est mise à contribution du divertissement. La VF est brillante, la 3D pas indispensable mais plaisante, les dialogues sont inspirés autant que la mise en scène. Bref ne cherchez plus, Vice Versa vient de marquer un grand coup aussi bien dans le cinéma d’animation que dans l’année cinéphile. Courrez-y, coup de coeur assuré !

 

INSIDE OUT

Share This:

Marine

" J'ai toujours rêvé de faire du cinéma. Comment vous êtes entré dans le cinéma ? C'est pasque je connais l'ouvreuse... " @Marine2MP

Vous aimerez aussi


NOUS CONTACTER

Pour toute demande ou proposition
de partenariats, vous pouvez nous contacter
à 2muchponey@gmail.com

Conçu sous Wordpress, hebergé chez OVH.