Un Jour

Une adaptation littéraire d’un succès surprise, deux acteurs en pleine ascension, un pitch à la Sex Friends, Un Jour avait tout pour séduire. Avait ? Oui car si le tout fonctionne plutôt bien, il manque un petit quelque chose.

Emma et Dexter passent la nuit ensemble après leur soirée de fin d’étude et décident…de rester amis. Lui est insouciant et frivole, elle est bourrée de complexes. Pendant 20 ans, Dexter et Emma vont s’adorer, se séparer, se détester, se manquer… Chacun tentant comme il peut d’avancer de son côté. Mais finiront-ils par comprendre qu’ils ne sont jamais aussi heureux que lorsqu’ils sont ensemble ?

Un jour est l’adaptation du roman à succès du même nom de David Nicholls, qui signe d’ailleurs le scénario du film.

Après le très réussi Une éducation, Lone Scherfig décide d’adapter à l’écran une nouvelle histoire d’amour. Celle de Dexter et Emma, meilleurs-amis amoureux sans le savoir, héros romanesques du roman Un Jour. Pour interpréter les amants, Lone Scherfig fait appel à deux acteurs en vogue : Anne Athaway et Jim Sturgess. Si l’on a du mal à effacer les marques de la pauvre petite assistante mal fringuée du Diable s’habille en Prada, on est complètement subjugué par le charisme et la classe de l’acteur britannique. Il est dans ce film une véritable révélation et on se demande comment Hollywood n’a pas essayé de l’imposer plus tôt, tant son physique de jeune premier et son charme anglais sont exquis.

Le film s’ouvre sous un angle très original. Deux amis qui se connaissent peu au final passent la nuit ensemble, et au lieu de tomber dans les bras l’un de l’autre, ils ne font que dormir et deviennent par la suite, les meilleurs amis du monde. Pas de « friends with benefits » ici, juste une histoire d’amitié. Et quelle histoire ! Un Jour met l’accent sur la complexité des rapports hommes / femmes et en particulier sur les relations amicales entre personnes du sexe opposé. Peut-on être ami avec un homme/une femme quand on est une femme/un homme ? L’amitié filles-garçons existe-t-elle ? N’y a t-il aucune ambiguïté quand deux personnes de sexes opposés s’apprécient et s’entendent à merveille ? Et si cette relation évolue, comment réagir ? Au final, Un jour pose une question universelle et se demande où est la frontière entre amour et amitié. Une réflexion fondamentale et très intelligemment traitée. Là où le cinéma habituel se cantonne aux habituels discours sur l’amitié homme/femme impossible et la présence obligatoire de sentiments amoureux entre deux êtres de sexe opposé, Un Jour nous parle d’amitié. De vraie amitié. Celle qui est rare, précieuse et qui se suffit à elle-même.

On sent bien que le film est tiré d’un livre, tant l’histoire est romanesque. Les couleurs chaudes et authentiques, la musique, les décors et les paysages, nous donnent vraiment l’impression d’être immergés dans un roman, dans une autre époque. Un Jour jouit d’un romantisme profond sublimé par ces derniers éléments.

Le film est une agréable comédie pendant près d’une heure où l’on suit avec plaisir les aventures de nos deux héros. L’humour est omni-présent et les 400 coups d’Emma et surtout de Dexter sont des plus plaisants. On rêve alors de vivre une histoire d’amitié décomplexée telle qu’ils la vivent et de partir dans le Sud de la France en décapotable…

Loin d’être un mauvais film, Un Jour se trompe d’ambitions en sombrant dans un drame plein de clichés. Alors que Dexter nous énerve à en faire des tonnes (aussi bien dans le bon que dans le mauvais ) on s’impatiente de voir Emma enfin heureuse. Et quand l’un semble enfin avoir trouvé la paix, c’est l’autre qui s’effondre. Une valse des sentiments assez insupportable où l’on ne comprend jamais les choix des protagonistes et leur incapacité à communiquer sur leurs sentiments. Une valse langoureuse, pénible, interminable, pendant laquelle aucun des deux ne parvient jamais à être heureux ! Et que dire des clichés qui rythment le film… Emma est un écrivain en herbe qui ne parvient pas à être publiée faute de confiance en elle. Dexter est un Don Juan forcément incompris. Emma vit à Paris dans un Loft somptueux près du Canal Saint Martin et sort forcément avec un artiste… Dexter est animateur TV et prend forcément de la Coke… C’est dommage, on aurait plus vu une si belle histoire transposée à l’écran avec plus de subtilité, de poésie, de tendresse… Et les sentiments beaucoup plus intimes et beaucoup moins exaltés.

Si le film surprend dans sa toute fin, c’est là le seul moment. Car jusqu’alors toutes les histoires s’enchaînent sans le moindre suspense et sans grand intérêt au final. Le film est étrangement très lisse, sans réelle profondeur. Dommage.

Pourtant court (1h48), il est difficile de ne pas trouver le temps long à la vue de Un Jour. On apprécie cependant la mise en scène et notamment le défilement magnifique des années qui s’évanouissent ainsi que la présence de Jim Sturgess au générique. On apprécie également la volonté de montrer une amitié magnifique, profonde. Mais on reste déçu de voir avec quelle facilité l’histoire se déroule. Une « true friendship » méritait mieux que cela.

M. & A.

Et jusqu’au 23 Aout minuit, vous pouvez remporter vos places pour aller vous faire votre propre avis sur notre page Facebook

Share This:

2MuchPoney


NOUS CONTACTER

Pour toute demande ou proposition
de partenariats, vous pouvez nous contacter
à 2muchponey@gmail.com

Conçu sous Wordpress, hebergé chez OVH.