Test DVD : Tomboy

Après son très prometteur premier film, Céline Sciamma, revient avec Tomboy, un film juste et touchant sur l’identité sexuelle qui met en lumière la complicité familiale. Un des films surprises de l’année !

Laure a 10 ans. Laure est un garçon manqué. Arrivée dans un nouveau quartier, elle fait croire à Lisa et sa bande qu’elle est un garçon. Action ou vérité ? Action. L’été devient un grand terrain de jeu et Laure devient Michael, un garçon comme les autres… suffisamment différent pour attirer l’attention de Lisa qui en tombe amoureuse. Laure profite de sa nouvelle identité comme si la fin de l’été n’allait jamais révéler son troublant secret.

Après La Naissance des Pieuvres, la jeune réalisatrice française s’inscrit dans une logique de continuité en évoquant une seconde fois l’identité sexuelle et l’ambiguïté des sentiments. Céline Sciamma signe un film d’une grande beauté et d’une grande humanité.

Par jeu, par facilité ou par conviction, Laure se fait appeler Michael. Au lieu de corriger une autre petite fille qui la prend pour un garçon, elle va entrer dans le jeu et se créer un double masculin. Céline Sciamma parvient ainsi à éviter le piège ultra-lourd du garçon manqué rêvant d’être né avec les chromosomes XY, et montre que c’est finalement le regard de l’autre qui décide ce que l’on est.

Pas non plus de contexte familial déprimant où les parents se noient sous les factures et délaissent leurs enfants. Non ici, c’est tout le contraire. Laure est aimée de tous et même lorsque son secret est révélé. Par son père et sa mère d’abord mais surtout par sa petite sœur. Une complicité sororale magnifique où les rires et les jeux des deux enfants rythment le film et lui donne une fraicheur incroyable.

Une fraicheur que l’on retrouve en bas de l’immeuble, là où tous les enfants du lotissement se rejoignent pour faire un football, aller se baigner ou jouer à action ou vérité. Les enfants, clef de voute de Tomboy, dégagent chacun une force incroyable et un charme fou. Souvent drôles, parfois cruels, Céline Sciamma filme avec grâce l’été de ces enfants. Le film se construisant autour d’eux, on se dit qu’il n’a pas du être simple de diriger des enfants et de leur faire comprendre les enjeux du film…

Et parmi les enfants, Laure/Michael, interprété par Zoé Héran est extraordinaire. Des yeux incroyablement bleus, un corps mince, des cheveux blonds, la jeune comédienne prouve qu’elle n’a pas froid aux yeux et interprète avec une justesse fascinante cette petite fille garçon manqué.

Du côté des bonus, rien de très fascinant si ce n’est une interview de 17 minutes de la réalisatrice. Interview durant laquelle nous pourrons découvrir la genèse du projet, le choix des acteurs (notamment un extrait du casting de Zoé Héran qui crève l’écran dès la première seconde) et sur le tournage. Une interview intéressante qui nous permet d’en savoir plus sur le film et sa jeune réalisatrice.

Sans aucune violence ni effet de style, à la manière d’une banale chronique de la vie de famille, Tomboy impressionne par son écart entre la simplicité de l’histoire et la complexité des questions soulevées.

Rendez-vous sur Cinetrafic , retrouvez les films de cette année sur la catégorie Film 2011 ou trouvez un bon film à voir !

TOMBOY, un film de Céline Sciamma – En DVD le 21 septembre 2011 – Editeur : Pyramide Vidéo

Credit : © 2011 – Hold-Up Films & Productions / Lilies Films / Arte France Cinéma

M.

Share This:

2MuchPoney


NOUS CONTACTER

Pour toute demande ou proposition
de partenariats, vous pouvez nous contacter
à 2muchponey@gmail.com

Conçu sous Wordpress, hebergé chez OVH.