Mariage à Mendoza

Pour son premier long-métrage Edouard Deluc décide de nous faire embarquer pour l’Argentine à l’occasion d’un voyage entre frères. Un road-moovie dans lequel on retrouve Nicolas Duvauchelle et le trop rare, Philippe Rebbot.

Mariage_A_Mendoza_1

Deux frères débarquent en Argentine pour aller célébrer le mariage de leur cousin, à Mendoza, dans l’ouest du pays. La grande aventure, la vraie, voilà longtemps qu’ils en rêvaient… Mais à l’arrivée à Buenos-Aires, Antoine ne va pas bien du tout, comme un type que sa femme vient de plaquer. Marcus est sûr qu’aller au mariage du cousin remettra son petit frère d’aplomb. Il va lui sortir le grand jeu. Des nuits caliente de la capitale aux splendeurs de la vallée de la lune, ils croiseront sur leur chemin un réceptionniste illuminé, une beauté divine, des pierres qui portent bonheur… Sur la route du mariage, au gré d’étapes de plus en plus mouvementées, les deux frères se retrouvent. A un détail près : quand Antoine se requinque, c’est Marcus qui trinque.

Il y a des films comme ça dont on attend pas grand chose si ce n’est de passer un agréable moment. La présence de Nicolas Duvauchelle au casting nous avait convaincu de jeter un oeil au film dont la bande annonce pourtant nous avait pas ultra-rassuré. Il nous faudra pas longtemps pour nous rendre compte qu’on aurait été fou de passer à côté et qu’on était devant un premier film plein de promesse.

Mariage_A_Mendoza_2

Mariage à Mendoza raconte l’histoire de deux frères que tout oppose. L’un a une vie organisée et planifiée, l’autre l’ainé, vit au jour le jour au hasard de ses écrits et de ses rencontres. Pourtant la vie d’Antoine s’écroule quand sa femme décide de faire un break. Son frère protecteur voit donc dans le mariage du cousin en Argentine un excellent remède à ses maux. Les choses ne seront pas si simples tant le malêtre d’Antoine semble impossible à dissiper. Mariage à Mendoza sera donc l’histoire d’une amitié fraternelle très jolie dans laquelle chacun porte l’autre dès que le besoin se fait sentir. Loin de la comédie potache à laquelle on s’était préparé, Mariage à Mendoza se révèle des plus touchants et des plus poétiques au travers de portraits d’hommes à la dérive. Rarement on a vu sur grand écran si belle complicité fraternelle.

Alors que le film met en lumière des questions graves et profondes, il y a dans Mariage à Mendoza beaucoup de vie. Une vie d’ailleurs qui prend souvent le dessus sur les galères et qui rend le film très plaisant. Alors qu’on rit beaucoup devant le personnage de Marcus qui parle espagnol comme une vache anglaise on ne peut énumérer toutes les situations qui nous feront rire ou sinon sourire. Et sous ses allures de film existentialiste, Mariage à Mendoza se révèlera être un formidable road-trip dans lequel tout arrive et pas toujours comme prévu. Les rencontres et les situations inconvenues nombreuses, donnent au film un charme fou et nous donne des furieuses envies d’aller faire un tour en Argentine.

Mariage_A_Mendoza_2

Si on prend autour de plaisir devant ce premier film, on prend aussi une jolie claque en découvrant la Bande Originale signée par Herman Dune. Les parisiens composent ici l’intégralité de la bande son et donnent au film beaucoup de fraicheur et de légèreté. Une bande originale qui colle parfaitement à l’univers du film et dont les morceaux vous collent en tête longtemps après le générique de fin.

Côté acteurs là aussi c’est un joli coup de la part du réalisateur. Nicolas Duvauchelle que l’on en finit plus d’adorer depuis qu’il a arrêté avec les rôles de gros durs se retrouve ici avec un naturel fou qui ne le rend pas moins sexy. Il interprète avec une vraie sincérité ce père de famille au fond du trou qui se fout de tout et ne s’interesse à plus rien. Face à lui Philippe Rebbot est immense et risque bien de trouver avec ce film le rôle qu’il attendait pour booster sa carrière. Ensemble les deux hommes font des miracles et leur complicité à l’écran est un pur régal. L’autre régal c’est Paloma Contreras qui est la révélation du film. L’actrice argentine détonne par son charisme et son charme fou. Son accent risque d’en faire craquer plus d’un !

Mariage_A_Mendoza_4

Drôle et touchant, Mariage à Mendoza se révèlera être un road-trip radieux, burlesque et moderne sur les routes argentines. Alors prenez votre valise et embarquez avec eux : vous êtes invité à la noce!

M.

Share This:

Marine

" J'ai toujours rêvé de faire du cinéma. Comment vous êtes entré dans le cinéma ? C'est pasque je connais l'ouvreuse... " @Marine2MP


NOUS CONTACTER

Pour toute demande ou proposition
de partenariats, vous pouvez nous contacter
à 2muchponey@gmail.com

Conçu sous Wordpress, hebergé chez OVH.