Le Chant du loup

Dans le paysage cinématographique français, il y a parfois des projets qui font l’effet d’une bombe. En 2019, cette bombe se nomme le Chant du Loup et est signée Anthony Baudry.

LeChantDuLoup_1

Un jeune homme a le don rare de reconnaître chaque son qu’il entend. A bord d’un sous-marin nucléaire français, tout repose sur lui, l’Oreille d’Or.
Réputé infaillible, il commet pourtant une erreur qui met l’équipage en danger de mort. Il veut retrouver la confiance de ses camarades mais sa quête les entraîne dans une situation encore plus dramatique.
Dans le monde de la dissuasion nucléaire et de la désinformation, ils se retrouvent tous pris au piège d’un engrenage incontrôlable. 

 

Sur le papier, un film ambitieux au casting impressionnant. Et si la bande annonce donnait sacrément envie, la découverte du film sur grand écran a surpassé tous nos espoirs. Grand film d’action à bord d’un sous-marin, Le Chant du loup est une dynamite prête à exploser. Un film proche d’une stratégie roulette. La tension est crescendo telle la pression de l’eau au fur et à mesure de la descente. On sait l’issue inévitable et pourtant on espère. On espère que l’Humain sera plus fort que la méthode et l’entraînement militaire.

Souvent en huit clos, Le Chant du loup est de ces films qui sert la poitrine. Une immersion totale à bord de ce quotidien si éloigné du nôtre. 2h au fond de l’océan à se demander si oui ou non on va s’en sortir. Le fauteuil d’à côté est un poste de commandement, l’écran un hublot. Tout autour le silence. Et rien d’autre. Cela faisait longtemps je l’on avait pas ressenti cela au cinéma.

LEchantduloup_2

 

Pour porter un tel projet, il fallait des visages et des regards. Le premier celui de son réalisateur, Anthony Baudry, déjà co-réalisateur du déchaîné Quai d’Orsay (et auteur de la BD) qui réalise ici un gap immense seul derrière la caméra. Pour un premier film, il en a de la gueule ! Et des gueules on les retrouve aussi devant la caméra. Matthieu Kassovitz, Omar Sy et Reda Kateb en chefs des armées. Et surtout François Civil, en jeune recrue, à mi chemin entre l’autisme et le génie. Oreille d’or que tout le monde s’arrache. Acteur que tout le monde va s’arracher. Meilleur espoir masculin à coup sûr.

Vous l’aurez compris, Le Chant du Loup est le film coup de poing en ce début d’année. Une petite bombe made in France impressionnante et passionnante. Pensez à bien respirer avant la plongée !

1264730.jpg-r_1920_1080-f_jpg-q_x-xxyxx

Share This:

Marine

" J'ai toujours rêvé de faire du cinéma. Comment vous êtes entré dans le cinéma ? C'est pasque je connais l'ouvreuse... " @Marine2MP


NOUS CONTACTER

Pour toute demande ou proposition
de partenariats, vous pouvez nous contacter
à 2muchponey@gmail.com

Conçu sous Wordpress, hebergé chez OVH.