Cannes 2012 : c’est parti !

Et voilà, après un an d’attente me voilà de retour sur la Croisette. J’ai quitté la grisaille parisienne pour la chaleur du sud et ai emporté dans mes valises robes de soirées, talons et make-up prête à affronter les montées des marches et les soirées cannoises. Alors que le festival ouvre ses portes aujourd’hui faisons un petit zoom sur les films que nous attendons avec beaucoup d’impatience et un petit récap concernant ma couverture du festival sur 2muchPoney.

Pour la première fois de ma carrière de festivalière, sachez que j’aurais cette année à Cannes une accréditation pro. Une toute petite (Accréditation Short Corner) mais accréditation quand même !  Ce qui me permettra d’assister à toutes les sélections parallèles sur présentation du badge (Semaine de la Critique, Un certain Regard, Quinzaine des réalisateurs) et me donnera accès également à des bornes de réservation pour récupérer des invits pour le Grand Théâtre Lumière et sa sélection officielle. En principe entre la borne de réservation et les invitations récupérées par toute sorte de moyen (la mendicité étant ma favorite ^^ ) je ne devrais pas rencontrer trop de difficultés pour voir l’essentiel des films. Et puis sachez que si j’en manque un par un grand malheur, les séances du lendemain me sont accessibles.  Aucune excuse donc pour rater un seul film de la compétition ! Et j’espère ajouter à cela quelques montées des marches en compagnie de bloggeurs parisiens descendus pour l’occasion : Fred de My Screens, Ellen de Nivrae, Nicolas de Filmosphère, Jean Victor de CloneWeb, Anaïs de Critique-Film, Dominique de Silence-Action, Mathieu d’Idrann, Quentin des Chroniques du canapé intergalactique, Sandra d’In The Mood for cinéma, Cyrille du Passeur Critique  et Erwan de l’Imaginarium du docteur cinéma .

Alors que certains bloggeurs ont eu la chance d’être sponsorisés pour le Festival, sachez chers lecteurs, que je ne bénéficie pas des mêmes conditions. Je résiderais à Nice chez mes parents et le trajet quotidien en Twingo risque de me piquer un peu les yeux, surtout vers la fin ! Enfin, pour le cinéma je suis prête à relever tous les défis, dormir, écrire ou me changer dans ma voiture et sauter de nombreux repas.

Le Festival c’est donc voir un nombre irraisonnable de films mais pas seulement. Les soirées cannoises sont tout aussi mises à l’honneur pendant ces 10 jours de fête. Et s’il est malheureusement très difficile de rentrer à ces soirées, je garde espoir de m’infiltrer à quelques unes. D’autant plus qu’à ma grande surprise Orange m’a déjà invitée à sa soirée Cineday et à la soirée Sosh Inrockuptibles ! Et au diable la soirée Calvin Klein ou Canal +, puisqu’il faudra compter sur mon squattage de la villa des Inrocks qui propose chaque soir des concerts et des apéros dans un cadre idilique. Parmi les groupes présents, on compte Gossip, C2C, Stuck In The Sound, Concrete Knives, Juveniles et Club Cheval ! De quoi quitter un instant l’univers du cinéma pour vivre ma seconde passion.

Ce point étant fait, place à l’essentiel et place aux films que je ne manquerais sous aucun prétexte sur la croisette. A commencer par Moonrise Kingdom de Wes Anderson qui ouvre le festival et dont je paierais cher pour une place en orchestre à 19h au côté de l’équipe du film ! Wes Anderson ce génie du cinéma indépendant américain qui nous bluffe et nous envoute à chaque nouveau film. La vie aquatique, la Famille Tenenbaum et A Bord du Darjeling Limited faisant parti de mes films préférés, je considère Wes Anderson comme un maitre décalé, génial rêveur et très bon raconteur d’histoire. Moonrise Kingdom ne devrait pas déroger à la règle. Vivement mercredi !

Après cette vague de nostalgie poétique, on attendra De Rouille et D’os. Nouveau film de Jacques Audiard qu’on n’en finit plus d’adorer. A chaque film un choc ! On s’attend à ce que cette histoire de retour à la vie nous bouleverse et nous retourne complétement ! A en voir la bande annonce et le casting (surtout Matthias Schoenaerts !!) il est fort certain que De Rouille et d’Os soit aussi fort et beau que Le Prophète ou De Battre mon cœur s’est arrêté.

Après avoir fait un détour du côté de la Quinzaine des réalisateurs pour découvrir le nouveau film de Michel Gondry, The We and The I je filerais à Un Certain Regard découvrir Laurence Anyways du petit génie québécois Xavier Dolan. Un sujet compliqué qui risque bien de faire son petit effet sur la Croisette !

Retour à la compétition avec Lawless samedi. Le réalisateur de la Route revient 3 ans après avec un western moderne porté par un casting canon : Guy Pearce, Tom Hardy, Jessica Chastain, Gary Oldman !

C’est à partir de mardi que les choses deviennent sérieuses avec Killing Them Softly d’Andrew Dominik ! 5 ans après la claque L’assassinat de Jesse James, Andrew Dominik rempile avec Brad Pitt pour ce film de gangsters qu’on a vraiment hâte de découvrir.

Mercredi je partirais Sur la Route avec Walter Salles ! Adapté d’un des romans les plus appréciés de tous les temps, Walter Salles retransmettra-t-il justement cette histoire très sexe, drogue et Rock’n’Roll de road trip américain ? Au regard de la bande annonce et du casting on se dit qu’il y a des chances et vu le réalisateur (Carnet de Route) tous les espoirs sont permis.

Le festival se terminera de la plus belle des manières avec Cosmopolis vendredi et le nouveau Jeff Nichols samedi. Que dire de Cosmopolis à part qu’on a vraiment hâte de voir ce que vaut réellement Robert Pattinson. La bande annonce électrique et le scénario bien barré promettent de grandes choses. En espérant ne pas être trop déçue … Jeff Nichols donc pour finir la compétition !! Après la claque Take Shelter, on est ravi de déjà retrouver Jeff Nichols et on espère que son histoire d’île mystérieuse tiendra bien la route.

Voilà pour les films que je ne manquerais sous aucun prétexte ! Bien sur il se rajoutera à cette liste non exhaustive des dizaines d’autres films que j’irais découvrir ici et là entre les centaines de projection qui sont prévues. Aussi j’espère relever quelques défis comme demander Ewan McGregor en mariage par exemple, assister à la projection d’Il était une Fois en Amérique en présence de MONSIEUR Robert De Niro ou de voir Jaws au cinéma de la plage dans sa version restaurée. Une dizaine de jours qui s’annonce sportive mais qui promet un très grand souvenir de cinéma ! D’ailleurs, j’essaierais dans la mesure du possible de partager avec vous mes folles journées sous la forme de critique de films ou d’articles sur mon expérience cannoise ici sur 2muchPoney, sur Facebook également et bien plus souvent sur mon Twitter (@Marine2MP) alors n’hésitez pas à me suivre. Et surtout : Rendez-vous sur la Croisette !!

Les critiques des films vus :

- Moonrise Kingdom de Wes Anderson

- De Rouille et d’os de Jacques Audiard

- Amour de Michael Haneke

- Sur la Route de Walter Salles

- Cosmopolis de David Cronenberg

M.

Share This:

Marine

" J'ai toujours rêvé de faire du cinéma. Comment vous êtes entré dans le cinéma ? C'est pasque je connais l'ouvreuse... " @Marine2MP


NOUS CONTACTER

Pour toute demande ou proposition
de partenariats, vous pouvez nous contacter
à 2muchponey@gmail.com

Conçu sous Wordpress, hebergé chez OVH.