Call me by Your Name

Dans la grande course aux Oscars se trouve un petit Indé : Call me by Your Name. L’histoire d’Elio installé avec ses parents au cœur d’une magnifique villa italienne entourée de nature et d’Oliver un américain venu ici pour étudier l’ethnologie et remonter aux origines de la civilisation gréco-romaine. Si son principal intérêt est d’échanger avec le professeur présent sur place et papa d’Elio, très vite les deux vont devenir complice. C’est l’histoire d’un amour naissant…

 

callmebyyourname

 

Quand on parle d’homosexualité au cinéma c’est souvent pour montrer des choses graves ou des drames. Call Me By Your Name est, rien que pour cela, un film à part. Il a la légèreté d’une comédie romantique tout en étant profondément nostalgique. Ce parti pris c’est Élio qui le porte. Héros d’un autre temps il est fin d’esprit, intelligent bien au dessus de la moyenne, poète et musicien. Mais il est aussi plein de vie à courir d’un endroit à un autre à profiter pleinement de son 17ème été. Le jouroù Oliver débarque dans sa vie, tout continu et rien ne change. A part qu’au lieu de courir les filles, il va se rapprocher d’un homme dont il va tomber amoureux. Ici pas de questionnement sur le « Suis-je homosexuel ? » mais juste une histoire d’amour à un moment T. Entre deux personnes. Entre deux âmes. Qu’importe le genre quand on parle d’amour…Aucune morale. Aucun sous-entendu : juste une histoire d’amour.

 

Enfin pas « juste » car cette histoire est magnifique, virevoltante, aérienne, imprévisible et compliquée. Call Me By Your Name est un cache cache. Un jeu de séduction permanent où la stratégie de l’un comme de l’autre se cache dans chaque plan. Jusqu’à l’évidence et la fin du jeu. Sorte de jeu de l’amour et du hasard revisité dans l’Italie des années 80.

 

CallMeByYourName

 

Si le film est une telle réussite c’est grâce à son casting. Timothée Chalamet d’abord qui crève l’écran dans la peau d’Elio. Une révélation plus qu’évidente tant on a l’impression à force de le voir dans le film de le connaître depuis toujours. A ses côtés Amie Hammer est formidable d’ambiguïté. Au delà de nos deux héros, les autres personnages prennent vie et existent complètement. Des parents d’Elio à sa copine en passant par tous les italiens croisés ici et là. L’écriture des personnages étant tout simplement parfaite.

 

Évidemment la musique prend une place prépondérante dans le film. Les morceaux au piano joués par Élio en y mettant son arrogance juvénile ou son cœur mais aussi les morceaux de la pop italienne (Lady lady lady…) et les somptueuses balades de Sufjan Stevens qui serrent un peu le cœur notamment lors d’une scène de générique absolument sublime. Ce mélange de plein de styles donne au film sa singularité et son énergie. Un vrai bonheur.

 

CallMeByYourName

 

Sensuel et poétique Call Me By Your Name est un petit bijoux. On regrettera seulement que la mise en scène n’est pas été confiée à quelqu’un d’autre qui aurait pu définitivement envoyer le film vers d’autres sphères !

Share This:

Marine

" J'ai toujours rêvé de faire du cinéma. Comment vous êtes entré dans le cinéma ? C'est pasque je connais l'ouvreuse... " @Marine2MP


NOUS CONTACTER

Pour toute demande ou proposition
de partenariats, vous pouvez nous contacter
à 2muchponey@gmail.com

Conçu sous Wordpress, hebergé chez OVH.