2014 : Une année française !

Alors que 2014 touche presque à sa fin et que l’heure des tops a sonné, petit détour par notre douce France histoire de mettre en lumière, les films français qui nous ont émerveillé cette année. Un sujet qui nous paraissait plus pertinent qu’un énième article sur les Prêt à tout ou autre Supercondriaque abjectes qui sortent chaque année ! Bref quand le cinéma français fait de belles choses, on valide et on partage !

Yves-Saint-Laurent-film-3

Quoi de mieux pour commencer une année qu’un biopic sur un l’un des créateurs les plus talentueux et visionnaires que le monde ait connu ? Pierre Niney dans la peau d’Yves Saint Laurent c’est juste l’évidence. Mise en scène appliquée, casting parfait et immersion totale dans le monde de la mode font de ce film de Jali Lespert un beau moment de cinéma. Un biopi
c rock’n’roll comme on en voit rarement qui mérite définitivement le coup d’oeil ! YSL ou les trois plus belles lettres du cinéma français en 2014 ?

Un peu plus tard, c’est un petit ovni sorti de nul part qui nous aura séduit. Libre et Assoupi ou l’histoire de Sébastien un jeune adulte qui n’a qu’une ambition dans la vie : ne rien faire ! Derrière ce postulat un peu loufoque c’est le questionnement sur le difficile passage à l’âge adulte qui nous aura touché. Aussi drôle que touchant, le deuxième film de Benjamin Guedj est une belle réussite portée par un trio d’acteurs qui fonctionne à merveille !

la_creme_de_la_creme-2

Parlant de jeunesse, il y a un autre film qu’on aura vraiment beaucoup aimé n’en déplaise à certains : La Crème de la crème. Plongée angoissante dans la jeunesse dorée qui cherche à tout prix à vivre avec un grand V, le film de Kim Chapiron nous aura fait l’effet d’un électrochoc. Trois héros qui n’acceptent pas le destin qu’on a déjà planifié pour eux, trois jeunes adultes qui ont déjà tout acheté et qui veulent le grand frisson, trois acteurs qui nous auront bluffé au point où on espère bien les retrouver aux César.

Après l’école de commerce, place à la vie d’adulte. Sur ce plan là, c’est Lucas Belvaux qu’on aura retenu. Clément est professeur de philosophie à Paris qui est muté dans le Nord de la France. A la découverte d’une autre vie, il va faire la connaissance de Jennifer, coiffeuse et maman célibataire. Evidemment, elle n’est Pas son genre. De là, le film navigue entre ces deux mondes qui s’opposent. Forcément cliché à un moment, Lucas Belvaux parvient avec un tact fou à raconter une histoire d’amour pas si évidente. On en ressort secoué, mal à l’aise et sacrément troublé. Depuis, on a pas réussi à re-écouter I Will survive en sautant partout…

3451408546155

Dans le genre survie, impossible de ne pas nommer Les Combattants. Thomas Cailley nous a livré cette année un premier film original, drôle et touchant. Servi par deux comédiens complètement hallucinants, Les Combattants se distingue par sa fraicheur et par son écriture. Un film qui n’est venu de nul part et dont on en attendait pas tant. Un des tous meilleurs films de l’année tout pays confondu !

En septembre, on aura retrouvé Saint Laurent. Après la mise en bouche du début d’année, le Saint Laurent de Bonnello est plus âpre, plus sombre et plus ambitieux. Sex, drogues et rock n roll voici comment on pourrait résumer ce Saint Laurent. Cerise sur le gâteau le duo Garrel – Ulliel fait des ravages à l’écran quand les jeunes filles en nous trouve le couple le plus glamour et sexy de l’année !

Quand la fille de Miou-Miou et Julien Clerc décide de raconter l’admiration et le dévouement de certains fans, ça donne Elle l’adore.
À mi chemin entre la comédie le thriller et le drame, le premier film de Jeanne Herry est une perle rare portée par une Sandrine Kiberlain qui ira c’est certain chercher le doublée aux Cerar prochains !

elle_l_adore_

Dans le genre brouillons les pistes il y a un maître incontesté : François Ozon. Début novembre, il balançait comme ça, Une nouvelle amie, un drôle de film sur l’identité sexuelle et surtout sur le droit d’aimer universel. Un Romain Duris incroyable dans la peau d’une femme, une mise en scène mystérieuse et élégante, cette Nouvelle Amie nous a séduit très vite pour ne plus jamais nous quitter depuis. Un très beau film qui devrait offrir à Romain Duris son premier César. Il était temps !

Alors qu’un duo d’acteur ouvrait en beauté l’année (Niney/Gallienne) ce sont deux filles qui vont la clôturer. Dans Respire, drame puissant aux allures de thriller dans la cour de recrée , Joséphine Japy et Lou de Lâage explosent tout sur leur passage. Le bien contre le mal, le blanc contre le noir, dans ce jeu en miroir où toute note d’espoir est renvoyée à la minute suivante, Melanie Laurent signe un deuxième film éprouvant et singulier qui colle à la peau et prend à la gorge. En sortant de là on aura presque oublier comment respirer…


Respire-film-de-Melanie-Laurent

 

Share This:

Marine

" J'ai toujours rêvé de faire du cinéma. Comment vous êtes entré dans le cinéma ? C'est pasque je connais l'ouvreuse... " @Marine2MP

  • Filou 49 (baz’art)

    génial de mettre pas son genre dans les films de 2014, perso il est aussi dans mon top 5 de l’année, le seul film français des 5 mais précédé de peu d’autres grands films français que j’aurais personnellement mis à la place des votres, à savoir 3 coeurs, eastern boys, hippocrate ou dans la cour … mais concernant elle l’adore et respire et mêmes les combattants ( qui m’ont un peu moins emballé que certains) et YSL, je suis totalement d’accord , un peu plus mesuré sur une nouvelle amie et surtout le saint laurent de bonello qui m’a passablement agacé… bonne journée à vous

    • Marine2MP

      Bonjour Filou, j’ai raté (avec regrets) les trois films que vous citez ! Mais il faut que je les rattrape. En tout cas, c’était une belle année pour le cinéma français ! 2015 n’a qu’à bien se tenir !

  • Pingback: 2MuchPoney Cesar 2015 : les pronostics()


NOUS CONTACTER

Pour toute demande ou proposition
de partenariats, vous pouvez nous contacter
à 2muchponey@gmail.com

Conçu sous Wordpress, hebergé chez OVH.